• Alina Opréa

Le sucre caché

Dernière mise à jour : 9 déc. 2021

REGARDONS PLUS LOINS QUE LES APPPARENCES

Avons-nous suffisamment conscience de l'organisation de notre palais des saveurs? Nous rendons nous compte du pouvoir en sucre d'un aliment ? Certainement pas, car nous mangeons tellement vite, tellement mal que nous perdons le gout des aliments qui sont à notre disposition. Nous ne faisons pas mieux que les animaux.

Eux ont de la salive, mais elle ne contient pas les enzymes du gout. Ils ne prennent pas le temps de gouter les aliments: ils bouffent. Nous faisons souvent comme eux.


Le "sucres-cachés" et la cuisson des aliments

Il faut consumer le plus naturellement les fruits et les legumes de saison. Tout ne peut être consommer cru.


De meme qu'il y a les graisses cachées dans les viandes sous forme d'acides saturés, qui peuvent être abimes par la cuisson des aliments, on doit considérer les sucres caches comme dangereux pour notre santé.


Les sucres cachés sont:

  • les sucres qui n'ont pas le gout du sucre, à faible pouvoir sucrant ( 1 pour le saccharose et 0.16 pour le lactose): le pain blanc trop raffiné qui à l'indice glycémique que le sucre blanc; le lactose de tous les produits laitiers, en particulaire de vache qui continent 47g de sucre par litre de lait; 3.2 à 4.1g pour 100g de yaourt; 7g pour 100g de spaghetti carbonara; le riz au lait 18g pour 100g; lait entier en poudre 38g pour 100g; la mousse au chocolat 60g sucre pour 100g produit; Nutella contient 55% sucre et 17% huile de palme...

  • les sucres cachés issus de la cuisson excessive car la temperature est superiore a 100°C et transforme les sucres complexes en sucres simple.


Dans tous les végétaux ce sont les fibres constituées essentiellement de cellulose qui donnent au vegetal sa structure, sa fermeté. C'est difficile a mastiquerait, dure à digérer et si elle est consommée crue, elle peut créer des flatulences, des douleurs coliques ...L'organisme humain ne possède pas l'enzyme cellulolase pour réduire, hydrolyser la cellulose, mais les bactéries du colon y parviennent. Seule la chaleur, donc la cuisson, peut ramollir la cellulose, mais sans trop insister, sinon elle la transforme en glucides simples.

LA cuisson excessive transforme cellulose et hémicellulose en sucre:

  • 3 sucres simples à 6 carbons: D-glucose, D-galactose et D-mannose

  • 2 pentoses à 5 carbones, D-xylose et L-arabinose

  • 1 acide D-glucuronique

Si les fibres sont détruites pas la cuisson, elles ne peuvent plus jouer leur rôle de râteau à l'intérieur du colon et faire avancer le bol fecal , le patient est alors constipé, et les sucres simples en exces vont se stocker sous forme de gras dans le foie et le tissu gras dangereux pour la santé.


En conclusion, ces sucres cachés, consommés inconsciemment, sont responsables de mal-digestion, fermentations, pullulation et malabsorption intestinales. Ils nourrissent les bactéries qui captent à leur profit le maximum d'énergie pour se reproduire. Ca explique tous les troubles digestifs: ballonnements, constipation, mauvaise haleine et gaz du fait dela multiplication des bactéries méthanogènes et de la proliferation de champignons, le plus present étant le Candida Albicans.


Consultation en naturopathie et prise de rdv:




Source:Pr. D. Henri Joyeux

59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout